Des sculptures au musée Anne de Beaujeu

DSCN8772

Il ne reste qu’un petit mois pour découvrir cette superbe exposition consacrée à la sculpture bourbonnaise de la fin du Moyen-Âge au commencement de la Renaissance. Quelques chefs-d’œuvre viennent du musée du Louvre. Je vous en propose un bon nombre, presque la totalité, en espérant que ces clichés vous donneront envie de les voir de plus près, tourner autour et sentir la matière travaillée avec tellement de finesse…

DSCN8773

DSCN8774

DSCN8775

Mise en place très réussie de l’exposition.

(Pensez à cliquer sur les petites photos pour les agrandir…)

DSCN8781

DSCN8787

DSCN8788

DSCN8793

 

Un petit rappel de l’Histoire Bourbonnaise…

DSCN8803

DSCN8804

DSCN8807

 

 

DSCN8812

 

DSCN8813

 

DSCN8814

DSCN8815

DSCN8817

DSCN8816

DSCN8818

DSCN8819

 

DSCN8826

DSCN8825

DSCN8827

DSCN8839

 

DSCN8828

DSCN8829

DSCN8832

DSCN8833

DSCN8840

 

DSCN8842

DSCN8841

DSCN8845

 

DSCN8846

 

DSCN8847

 

La visite de cette exposition s’achève ici, mais d’autres salles du musée au rez de chaussée et à l’étage regorgent de merveilles. Notamment une exposition intitulée « À contre courant. Mémoire des cours d’eau et canaux ». Quelques images sur le précédent article. Bonne visite !

…/…

Musée Anne de Beaujeu à contre courant ..!

Quelques images d’une expo ayant pour thème la mémoire des cours d’eau et canaux : L’Allier, le Cher, le canal de Berry, la Loire et le canal latéral à la Loire. Les origines de la navigation, l’archéologie fluviale et les différents types de bateaux.

DSCN8851

 

DSCN8852

DSCN8853

DSCN8854

 

DSCN8855

DSCN8856

DSCN8857

DSCN8858

Pensez à cliquer sur les petites photos pour les agrandir…

DSCN8863

 

DSCN8864

DSCN8865

 

DSCN8866

Quelques clichés d’autres salles du musée dédiées à l’ensemble de la collection.

DSCN8848

 

DSCN8849

 

DSCN8867

J’ai déjà présenté plusieurs articles sur le « M.A.B » où vous pourrez retrouver de nombreux autres sujets et photos… Bonne visite !

…/…

Notre-Dame de l’Annonciation, Moulins

DSCN8736

C’est par un temps très gris, sombre et humide, que je suis revenu à Moulins ce premier dimanche de février. Le but principal étant de voir l’exposition consacrée à la sculpture bourbonnaise qui se tient actuellement au musée Anne de Beaujeu. Mais, avant l’ouverture, déambuler dans la grande nef de la cathédrale déserte est toujours un bonheur pour les yeux et l’esprit. Ce n’est pas la première fois que je fais un article sur cet édifice. Je ne ferai pas beaucoup de commentaires. Pour cela, vous pouvez retrouver mes articles précédents, si vous souhaitez en savoir plus…

DSCN8766

La cathédrale fait face aux vestiges du château des ducs de Bourbon.

Pensez à cliquer sur les petites photos pour agrandir…

Quelques Bourbonnaises et Bourbonnais en costumes régionaux accueillent les visiteurs.

DSCN8771

Entrons…

DSCN8670

 

Collatéral nord     et     collatéral sud.

DSCN8683

DSCN8692

Le grand orgue provient de l’atelier du célèbre facteur d’orgue allemand Joseph Merklin. Inauguré le 10 août 1880.

DSCN8690

Mise au Tombeau du Christ, école bourguignonne datant du XVIè siècle.

DSCN8689

Saint-Christophe du XVIè siècle, mutilé lors de la Révolution.

Statues dorées du XVIIIè siècle.

DSCN8691

DSCN8706

DSCN8677

DSCN8684

DSCN8685

DSCN8715

DSCN8702

 

DSCN8707

Chapelle de la Vierge Noire.

 

DSCN8712

Déposition de la Croix par Jean Deloysy, 1613.

DSCN8717

Retable néogothique de la fin du XIXè siècle et un calvaire en pierre du XVè siècle.

DSCN8725

DSCN8728

DSCN8730

Saint-Joseph adorant l’Enfant Jésus, peint par Pierre Parrocel en 1694.

DSCN8732

DSCN8733

Tableaux placés au dessus des portes d’entrée.

DSCN8727

 Vitrail du chœur, baie centrale intitulée La Dormition de la Vierge. Elle est entourée des douze apôtres et au premier plan sont agenouillés la duchesse Anne et sa fille Suzanne à gauche et Pierre II de Bourbon à droite.

3D099DC5-A83A-4A50-AD35-A02A984FC678

La cathédrale face à « La mal-coiffée ».

…/…

Quelques images automnales

Il n’en finissait plus d’arriver l’automne après un été tellement sec et chaud ! Et bien il a fini par s’installer avec son cortège de nuages et ses averses parfois intenses. Sans oublier ce passage rapide d’une neige lourde qui disparut en quelques jours ensoleillés. Les feuilles des hêtres, des frênes, des aulnes, des mélèzes et des chênes ont fait flamboyer les montagnes alentour. Mais trêve de mots, voici les photos…

DSCN9208

Des limousines en harmonie avec la nature !

DSCN9261

À Saint-Clément, la traditionnelle fête du potiron.

DSCN9260

DSCN9312

De belles cueillettes de champignons (tardifs) cette année.

DSCN9324

Mais tous ne sont pas bons à consommer !

DSCN9333

DSCN9351

DSCN9359

Celui-ci est bel et bon !

DSCN9364

DSCN9369

DSCN9377

DSCN9384

DSCN9389

DSCN9365

 

DSCN9361

DSCN9455

Un petit coup de froid et une couche de blanc…

DSCN9720

 

393D47A2-140F-4ADC-8EBE-9386013E3A8C

 

DSCN9733

 

DSCN9740

 

DSCN9747

 

DSCN9761

 

DSCN9763

Quelques oiseaux se rapprochent des maisons pour trouver de quoi améliorer leur nourriture… Ici, un pic épeiche et une mésange à longue queue.

DD8714AA-9BBC-45D3-9A28-95275C82449D

 

C0EC364E-AF4E-44BC-A6E2-747FDC5002C4

Un saupoudrage au sommet de la Loge des gardes.

PANORAMA DEMANDIERS

Nous voici prêts à affronter l’hiver…

…/…

Le château d’Aulteribe

DSCN0010

Située à une dizaine de kilomètres au sud de Thiers, entourée d’un parc paysager et d’une forêt de 80 hectares classés refuge par la ligue pour la protection des oiseaux, cette ancienne demeure médiévale, remaniée à l’époque romantique, est exceptionnelle  par sa collection unique de meubles des XVIIè et XVIIIè siècles, de peintures, de tapisseries et d’objets d’art.

Cette étape est la dernière de mon périple estival. Nous avons profité ici d’une visite guidée très intimiste, accueillis par une femme charmante que l’on aurait pu prendre pour la propriétaire du lieu. Elle nous aurait servi un rafraîchissement ou un café à la fin de notre visite que je n’en aurais pas été étonné ! Mais d’autres invités attendaient…

Avant tout, le plan et l’historique:

Doc 1

Pensez à cliquer sur les images réduites pour les agrandir…

Le grand Salon

DSCN0013

Le piano de George Onslow

 

Cinq tapisseries en laine et soie, tissées à Bruxelles au début du XVIIIè siècle.                    Au manteau de la cheminée gothique, un cerf couché en bois et stuc arbore le blason des de Pierre.

DSCN0018

Cette aquarelle de Georges Claude (1854-1921, montre avec précision l’aménagement du salon en 1886.

Le Petit salon bleu.

DSCN0019

Vitrine à porcelaines et portrait dit du Dauphin (Louis XVII), peint par Jeanne Philiberte Ledoux, élève de Greuze.

DSCN0020

Chambre d’été.

DSCN0023

Lit à la polonaise

 

Portrait de Henry de Pierre par Antonia de Smet de Naeyer, vers 1920.

La grande galerie.

DSCN0027

 

Le cardinal de Richelieu, par Philippe de Champaigne. Ce tableau aurait été le premier et unique pour lequel le cardinal aurait posé. Tous les autres tableaux « officiels » auraient été peints d’après cet original. 

En bas à gauche, Louis Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse par l’atelier de Hyacinthe Rigaud vers 1710. À droite, Philippe V, petit-fils de Louis XIV, futur roi d’Espagne.

Double portrait de jeunes filles, école allemande de la fin du XVIè siècle. Portait d’Henri IV par Frans II Pourbus (1569-1622) et une vue du château datant de la fin du XVIIIè siècle.

Petit salon rouge.

DSCN0031

Pendule portique Louis XVI en marbre blanc et bronze doré.

Salon jaune.

Dans ce salon, des objets personnels ayant appartenu au musicien George Onslow : Piano droit Pleyel, métronome de J. Wagner, piano portatif d’entrainement, sacoche en cuir gravé à son nom…

La chambre du marquis.

Vers la fin de sa vie, le marquis de Pierre s’était réservé cette chambre, la plus ensoleillée du château.

Jeune femme jouant du luth, Théodor Van Thulden (1606-1669). Étalon de bronze d’Isidore Jules Bonheur (1827-1901), offert à Henry de Pierre lorsqu’il était directeur des Haras Nationaux, par la Société du cheval d’attelage.

Le salon vert.

Portrait de Catherine de Médicis, qui était aussi comtesse d’Auvergne (Née de Laurent II de Médicis et de Madeleine de La Tour d’Auvergne). Tapisserie flamande du XVIIè siècle et buffet Louis XIII.

Doc 8

DSCN0011

La chapelle et les anciennes écuries.

DSCN0044

Et voilà, fin des découvertes auvergnates, pour le moment !

…/…

La collégiale Saint-Laurent d’AUZON

Voilà, c’est aujourd’hui le retour en Montagne Bourbonnaise, mais il reste encore deux étapes intéressantes. Tout d’abord Auzon. Village dont la partie ancienne semble un vaisseau de pierre entre deux mondes. Un éperon rocheux de 700m de long sur 40m de large, surplombant deux ruisseaux, l’Auzon et le Gaudarel. Et au cœur de cette cité médiévale, l’église Saint-Laurent, construite au XIIè siècle.

Doc1

 

AUZON

 

 

DSCN0007

 

DSCN9963

 

 

 

 

 

DSCN9954

 

DSCN9964

Arrivé un peu tôt, je prends mon temps pour admirer tous ces chapiteaux et modillons qui ornent l’extérieur et le porche. L’église nous sera ouverte par un monsieur du village, très accueillant, qui va nous la faire visiter et commenter les chefs-d’œuvre dont elle est remplie. Un homme passionné.

Pensez à cliquer sur les images réduites pour agrandir…

DSCN9965

 

DSCN9968

Une galerie et des escaliers en bois, menant à la chapelle Saint-Michel.

DSCN9970

DSCN9966

Christ roman reliquaire du XIIè siècle. Cette représentation du Christ, serein, m’émeut. Comme celui de Lavaudieu.

DSCN9982

DSCN9974

Chapelle Notre-Dame du Portail.

DSCN9975

 

DSCN9976

Statue  fin du XVè siècle, elle ornait le portail de la ville royale d’Auzon.

DSCN9977

DSCN9978

 

DSCN9981

 

DSCN9969

 

DSCN9989

DSCN9987

Montons à la chapelle Saint-Michel.

DSCN9990

 

DSCN9991

 

DSCN9992

DSCN9995

 

DSCN9993

DSCN9994

 

DSCN9998

 

…/…

Le château Lafayette

Une petite escale au château de Chavaniac-Lafayette, au cœur d’un agréable parc fleuri et boisé, oasis de verdure, le château natal du Marquis de Lafayette, héros des deux mondes, avant d’assister ce soir à un concert à La Chaise-Dieu. 

DSCN9942

La demeure où naquit le 6 septembre 1757  Marie-Joseph-Gilbert Motier,

marquis de La Fayette.

DSCN9921

Drapeaux Français et Américain de rigueur.

 

DSCN9920

 

 

DSCN9925

 

George Washington

DSCN9930

 

 

DSCN9935

 

DSCN9937

 

DSCN9938

 

 

DSCN9944

 

DSCN9945

 

DSCN9943

 

…/…

Lavaudieu

DSCN9825

 

Saint-Robert, premier abbé de La Chaise-Dieu, avait choisi ce site, au bord de la Sénouire, pour fonder une abbaye au 11è siècle. Comme on le comprend, arrivés sur place nous tombons immédiatement sous le charme de ce petit village perdu en pleine nature. Des maisons à balcons de bois, les jardinets le long de la rivière et cette église abbatiale avec son cloître, unique en Auvergne. Un ensemble qui a heureusement échappé aux destructions révolutionnaires.

Et puis une jolie surprise en attendant la visite guidée du cloître ! Le citadin de souche que je suis a pris ce moment comme un cadeau…  Trafic ovin 

DSCN9826

 

DSCN9830

 

DSCN9832

La porte discrète de l’église et le couloir qui mène au cloître.

DSCN9834

 

DSCN9835

Historique d’après Wikipedia

DSCN9837

Le clocher tronqué lors de la Révolution et la galerie en bois du cloître.

Pensez à cliquer sur les images réduites pour les agrandir…

Toutes les colonnes ne sont pas d’origine. Certaines ont été remplacées par les gens du village, par nécessité et avec les moyens à leur disposition, d’autres ont été modifiées, leurs chapiteaux remplacés et sculptés de motifs qui ne sont pas vraiment adaptés. Le cloître a subi les aléas des changements d’utilisation et de pratique, mais il est resté d’aspect homogène. Les habitants, au fil des siècles, ont toujours respecté et protégé leur abbaye, même si le cloître servit d’étable et fut partiellement modifié à la Révolution.

À gauche, chapiteaux plus récents. En haut à droite, une colonne qui n’aurait pas pu être conçue au XIè siècle, celle qui ressemble à un axe de pressoir…

Deux thèmes opposent ces deux colonnes proches : L’une représente une femme succombant à la luxure, l’autre un ange bénissant.

DSCN9855

 

DSCN9863

 

DSCN9864

 

DSCN9865

… Passons à l’extérieur…

DSCN9858

 

DSCN9861

Par peur d’être démolie en 1793, le clocher a été tronqué afin de respecter l’égalité.

DSCN9860

Cette pique, à laquelle est accroché un bonnet phrygien, serait l’unique girouette révolutionnaire restée posée sur un clocher de France !!!

DSCN9859

… Revenons à l’intérieur, la salle du réfectoire, qui fut peut-être aussi une chapelle ?

DSCN9866

Magnifique peinture d’influence byzantine, retrouvée quasi intacte sous les enduits alors que cette pièce était devenue une étable.

DSCN9867

 

DSCN9868

DSCN9872

Christ roman de la fin du XIIè siècle, en bois polychrome. C’est une représentation  typique de la région d’Auvergne et de la période, où il y avait une réticence à montrer la souffrance de la Crucifixion, telle qu’elle apparut au XIIIè siècle, notamment avec le détail des deux pieds, ici cloués séparément alors que depuis, ils sont superposés. Son visage est serein, les yeux ouverts offrant un regard plein de douceur.

DSCN9874

Allons visiter l’église Saint-André.

DSCN9875

DSCN9892

 

 

DSCN9893

 

 

 

DSCN9887

 

En bas, la tentation d’Adam et Ève.

DSCN9881

Tableau du 16è siècle : Le martyr de Sainte Ursule.

DSCN9889

Pietà du XVIè siècle.  

Un tour du village avant de quitter cet endroit magnifique.

DSCN9902

 

 

DSCN9907

 

 

DSCN9911

De face, la salle du réfectoire. À droite, vestige d’une des maisons des abbesses.

DSCN9916

 

…/…

Saint-Flour

C’est sous une chaleur écrasante que l’on parvient à trouver à se garer près du centre de la vieille ville. Il est plus de midi, la pause déjeuner s’impose à l’ombre d’un parasol. C’est jour de marché dans la rue très commerçante qui mène au cœur de l’ancienne cité et à la cathédrale que nous allons visiter. Le tracé des rues étroites s’organise dans une circonférence qui rappelle l’emplacement d’une citadelle fortifiée. Il faut aller derrière le chevet de la cathédrale pour admirer des anciens remparts le panorama sur la vallée de l’Ander et les monts de la Margeride. Oup’s, pas fait de photo !

La cathédrale Saint-Pierre

DSCN9713

Pensez à cliquer pour agrandir les images réduites…

DSCN9714

 

 

DSCN9717

 

DSCN9721

Le « Beau Dieu noir ». Christ en bois du XIIIè siècle. 

DSCN9719

 

 

DSCN9724

De nouvelles créations de mobilier et matériel liturgiques par le sculpteur/orfèvre Goudji, Géorgien né en 1941, établi en France depuis 1974, ont été installées dans la cathédrale, dont cette colombe (Esprit Saint) prête à s’envoler de l’ambon. Il est aussi le créateur de nombreuses épées d’académicien : Félicien Marceau, Hélène Carrère d’Encausse, Raymond Barre…

DSCN9725

DSCN9731

 

DSCN9730

dscn9729.jpg

 

La Cène

 

DSCN9727

DSCN9742

Surprise ! C’est en sortant que je remarque ces traces de fresques sur la partie la plus ancienne de l’édifice… Une vision de l’enfer.

DSCN9741

À côté de la cathédrale, le musée Alfred-Drouët.

 

DSCN9744

Louis XVI rendant visite à sa famille emprisonnée.

 

Une statue équestre par le sculpteur Emmanuel Frémiet.

 

DSCN9747

Une autre statue équestre, mais celle-ci était placée en faîtage d’une toiture.

… 

Je m’aperçois que je n’ai même pas fait de cliché dans les ruelles de la vieille ville. Étonnant ! Une autre fois, peut-être ?

 

…/…

 

 

Garabit, Grandval et le château d’Alleuze

DSCN9681

Ce matin, direction Saint-Flour en passant par Lavoûte-Chilhac, traversé par l’Allier. Rapide escale et nous continuons notre trajet pour rejoindre le Viaduc de Garabit. Nous apercevons de la route Saint-Flour, impressionnante cité perchée sur son promontoire rocheux.

Le viaduc a été construit de 1882 à 1884 par Gustave Eiffel sur les plans de Léon Boyer. C’est grâce à cette expérience que le constructeur put concevoir et construire la fameuse tour qui porte son nom, pour l’exposition universelle de 1889.

DSCN9684

Son arche enjambe la Truyère, retenue en aval par le barrage de Grandval. Il surplombe le niveau d’eau de 95m lorsque celui-ci est au plus haut.

Pensez à cliquer sur les petites photos pour agrandir…

Grandval

La retenue d’eau du barrage de Grandval.

Nous passerons sur le barrage mais les photos de cet ouvrage de 376m de long et 78,80m de haut sont quasiment infaisables. Pas très visible de la route…

La chaleur semble favoriser la formation d’algues !

Les ruines du château d’Alleuze.

DSCN9694

Bâtie par les connétables d’Auvergne au XIIIè siècle, la forteresse, composée d’un donjon flanqué de quatre tours rondes, appartenait aux évêques de Clermont. Un aventurier anglais, Bernard de Garlan, s’en empara lors des Guerres de Cent ans. Il sema la terreur durant sept années. Après son départ, les habitants de Saint-Flour l’incendièrent en 1405 mais durent le reconstruire aussitôt sur ordre des évêques.

DSCN9707

Un lieu romantique où les journées pêche et camping doivent être très agréables…

 

 

DSCN9711

 

DSCN9712

 

DSCN9710

 

…/…

Vieille Brioude

Vieille Brioude

Non loin de Brioude, l’étape dodo ! Un B&B, « l’Ermitage Saint-Vincent », au bord de l’Allier qui coule au pied du joli village perché sur les hauteurs. Un endroit calme très proche de la nature, d’une belle simplicité. La cloche de l’église ne sonne plus, dommage !

DSCN9669

 

DSCN9670

 

DSCN9673

L’église Sainte-Anne.

DSCN9671

 

DSCN9806

 

 

DSCN9809

 

DSCN9815

 

DSCN9814

Un héron cendré. Il semble qu’ils soient nombreux par ici…

DSCN9824

 

DSCN9819

 

DSCN9949

Dernier matin, on boucle les valises…

 

…/…

Brioude et sa basilique

Midi. Arrivée à Brioude. Avant de commencer la visite, une pause déjeuner s’impose après le périple matinal. Une place, quelques café-restaurant offrant des tables à l’ombre. Juste ce qu’il faut pour reprendre des forces et se rafraîchir avant de découvrir la basilique Saint-Julien. Et puis, ménageons-nous un peu de suspens…

Pas d’aligot aujourd’hui, il fait vraiment trop chaud !

Un café, l’addition, et c’est parti pour un après-midi de grandes découvertes. Et je pèse mes mots car ce que je vais voir est au delà de mes espérances… Vraiment, après Issoire, ces églises romanes m’éblouissent.

DSCN9576

La rue du Chapitre, donnant directement sur l’entrée nord de la basilique. Pas grand monde ! c’est l’heure de la sieste.

DSCN9578

DSCN9569

Première vision !

Monté au dernier étage de l’Office du Tourisme pour admirer l’ensemble. Pas déçu !

 

DSCN9577

 

DSCN9579

Entrons par la porte nord. Le sol fait de galets en mosaïque est une première surprise. Cela ne faisait que commencer. Je vais arpenter les lieux dans tous les sens, le regard allant du sol aux voûtes, de détail en détail. Une visite guidée fort intéressante et complète achèvera magnifiquement cette première visite, car il y en aura une autre en fin de journée, pour le plaisir des yeux et de l’esprit…

Mes photos vont se suivre au rythme de mes pas, chronologiquement. C’est d’une certaine importance il me semble ce cheminement dans l’espace et le temps…

DSCN9585

Pensez à cliquer sur les petites images pour les agrandir…

DSCN9592

 

DSCN9593

 

 

 

 

 

 

DSCN9612

 

 

DSCN9616

 

DSCN9618

 

Des vitraux modernes qui donnent à l’éclairage des aspects et une atmosphère très différents d’harmonie colorée au fil de la journée. Superbe !

DSCN9624

Sol découvert devant l’autel lors des derniers travaux de restauration.

Vitraux consacrés à Saint-Julien.

DSCN9627

 

Premier aperçu de la chapelle Saint-Michel, à l’étage…

 

DSCN9637

Sortons un moment avant de profiter de la visite guidée…

 

DSCN9642

Ce sera au cours de cette visite que nous pourrons monter au niveau de la chapelle Saint-Michel.

DSCN9644

Voûte sous le clocher.

DSCN9652

 

 

Chapelle Saint-Michel entièrement peinte.

 

DSCN9657

L’artiste qui a conçu les vitraux a placé ceux de couleurs froides au sud, les teintes chaudes sont placées au nord. C’est cette conception originale qui donne à l’édifice cette étonnante luminosité. On le verra un peu mieux plus tard, en fin de journée…

DSCN9661

En plein après-midi, teintes froides…