Moulins, un peu d’histoire en images.

Le duché du Bourbonnais :

La seigneurie de Bourbon entre dans l’histoire au Xè siècle et il lui faudra trois siècles pour que les comtes de Bourbon parviennent à rivaliser avec leurs puissants voisins qui étaient le Berry et la Bourgogne. Guy de Dampierre met ses forces au service du roi Philippe-Auguste et conquière l’Auvergne dont il se voit confier la garde.
Archimbaud VIII anime la croisade contre les Albigeois et Archimbaud IX part en croisade avec Louis IX.
Par cette alliance avec le pouvoir royal, Béatrice de Clermont épousera en 1276 Robert de Clermont, sixième enfant de Saint-Louis, ce qui facilitera la constitution d’un état plus vaste et donnera à la France huit rois Bourbons dont le premier sera Henri IV, fils d’Antoine de Bourbon et de Jeanne d’Albret.
En 1327, la baronnie de Bourbon devient un duché, érigé en pairie l’année suivante par le roi Philippe VI de Valois.
Au XVè siècle, le duché est à l’apogée et Moulins rayonne par sa cour brillante où nombre d’artistes sont sollicités par Charles 1er, Jean II, Pierre II et sa femme Anne de Beaujeu, fille de Louis XI. Le maître de Moulins a réalisé un magnifique triptyque représentant ce couple et leur fille Suzanne, que l’on peut admirer en la cathédrale Notre-Dame.

Le Connétable de Bourbon, Charles III :

Il est le neuvième duc de Bourbon et est marié avec Suzanne. Anne de Beaujeu, qui fut régente pendant la jeunesse du futur roi Charles VIII, son frère, avait pris sous son aile le jeune garçon lorsque celui-ci devint orphelin. Elle l’éduqua puis le maria à sa fille. Il se trouve dès lors à la tête d’un vaste territoire comprenant le Bourbonnais, une partie de l’Auvergne, la Marche et le Beaujolais.
C’est en 1507, aux côtés du Chevalier Bayard qu’il obtient l’épée de Connétable lors de la révolte des Génois.
Mais François 1er monte sur le trône de France, chaperonné par sa puissante mère, Louise de Savoie, et les relations se dégradent entre Charles III et le duo royal. Jalousie de la reine mère, humiliations, pingrerie… Injustement condamné, spolié, ses états sont démantelés au profil de Louise de Savoie.
Charles se tourne vers Henri VIII et Charles Quint en lutte contre François 1er. Le Connétable devient lieutenant général de l’Empereur et est à la tête de l’armée ennemie à Rebec, Pavie (capture de François 1er), Milan puis Rome. C’est en voulant prendre cette ville que Charles III mourra lors des premiers combats, le 6 mai 1527.
La même année ses états sont confisqués puis le Bourbonnais est rattaché à la Couronne en 1531. Conséquence de la “trahison” du Connétable de Bourbon.

469c984129376e10c522e9ec7b4945455c44d94e

Petit conseil de lecture pour en apprendre plus sur cette étonnante histoire…

../..

DSCN3604

La Basilique-Cathédrale Notre-Dame :

C’est de l’ancienne halle du 17è siècle que l’on jouit d’une vue d’ensemble de l’édifice. Les tours et la nef, du 19è siècle, prolongent la collégiale construite de 1474 à 1507, gothique flamboyant comprenant le chœur et le déambulatoire à chevet plat.
Entrons par la porte nord, le déambulatoire, et c’est par quelques marches que nous descendrons pour accéder à la nef.

DSCN3554

DSCN3600

DSCN3553

DSCN3599

DSCN3596

DSCN3594

DSCN3569

DSCN3584

DSCN3543

DSCN3591

DSCN3592

DSCN3588

DSCN3593

DSCN3587

DSCN3540

DSCN3547

DSCN3548

DSCN3550

DSCN3551

DSCN3552

DSCN3555

DSCN3556

DSCN3557

DSCN3558

DSCN3561

DSCN3563

DSCN3564

DSCN3562

DSCN3566

DSCN3571

DSCN3577

DSCN3579

DSCN3582

De nombreux vitraux des 15è et 16è siècles sont à admirer dans la partie ancienne de la cathédrale, dans laquelle nous pouvons aussi contempler le magnifique triptyque du Maître de Moulins, gardé dans la minuscule salle du trésor.

Le triptyque (1498-1500) :

021_001

(On ne peut prendre de photo sur place)

Le maître de Moulins, artiste dont le nom reste encore incertain mais qui pourrait être, selon certaines recherches, le peintre flamand Jean Hey. Classée aux Monuments Historiques, cette œuvre n’a jamais été restaurée. Ce qui est remarquable tant la qualité des couleurs et de la matière est parfaite !
Le tableau fermé présente une Annonciation traitée en grisaille. Ouvert, le triptyque peint de couleurs vives et denses nous montre au centre la Vierge entourée d’anges nous présentant son Fils au monde. Sur le panneau de gauche, Pierre II présenté par Saint-Pierre, sur le panneau de droite, Anne de France et sa fille Suzanne, présentées par Sainte-Anne. Pierre II et Anne étant les donateurs.

Le Jacquemart :

DSCN3532

 

DSCN3533

Ce beffroi, surmonté d’une charpente couverte et d’un campanile, abritant les cloches et les automates, était autrefois le symbole des libertés communales de Moulins. Il a subi deux incendies, en 1655 et 1946. Les automates ont été remontés et rythment la vie de la cité. Le père Jacquemart en grenadier et sa femme Jacquette sonnent les heures, tandis que les enfants Jacquelin et Jacqueline sonnent les demies et les quarts.

Du vieux château il ne reste que le donjon carré restauré au 15è siècle et surnommé “La mal coiffée” à cause de sa toiture aux proportions mal adaptées.

DSCN3589

À deux pas de là, le pavillon d’Anne de Beaujeu, premier édifice Renaissance de France, abrite désormais un musée… À suivre !..

../..

Une réflexion sur “Moulins, un peu d’histoire en images.

  1. Le Bourbonnais, l’une des provinces les plus riches de France. Au coeur de l’Histoire de France, cette province est le berceau des Bourbons. Méconnues, les villes de Moulins et Souvigny sont des trésors encore bien gardés. Bernard PAPUT.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :