Escale à Souvigny.

Non loin de Moulins, cette petite cité qui fut le berceau des premiers ducs de Bourbon :

 Souvigny.

DSCN3672

DSCN3682

Le Saint-Denis des ducs de Bourbon.
En 916, Aymard, lieutenant du duc d’Aquitaine, cède sa terre de Souvigny aux moines de Cluny. Par ce geste il assure à l’ancienne villa carolingienne un destin hors du commun.
Deux abbés illustres de la puissante abbaye bourguignonne meurent dans le monastère : Saint-Mayeul en 944 et Saint-Odilon en 1049. La sainteté des deux hommes, bientôt réunis dans le même tombeau, attire à Souvigny de nombreux pèlerins et le plus ancien des prieurés de Cluny, comblé de bienfaits, connait une extension considérable.
Les sires de Bourbon, descendants d’Aymard, forgent autour de Souvigny un état qui allait devenir le duché du Bourbonnais. (Lire l’histoire du duché dans l’article précédent, sur Moulins).
Aux 14è et 15è siècles le monastère est quelque peu transformé lorsque les ducs de Bourbon, Louis II et Charles Ier, décident de faire de ce sanctuaire leur nécropole.
Le prieuré Saint-Pierre.
La façade de cet édifice roman, dont ne subsiste que la porte de gauche, est précédée d’un avant-corps percé d’un portail et d’une large baie de style flamboyant, depuis le 15è s. Les deux clochers romans sont reliés depuis le 15è s. par un pignon ajouré d’une rose. Le clocher gauche a vu son 3è étage modifié au 14è s.

DSCN3685

 

DSCN3673

DSCN3683

Nef et bas-côtés.
L’intérieur surprend par ses dimensions : 87m sur 28m. Les doubles bas-côtés entourant la nef et le double transept soulignent l’influence de Cluny. Les bas côtés, construits en deux périodes, sont aoûtés en berceau pour les premiers, au 11è s., et en ogive pour les seconds.

DSCN3640

DSCN3642

DSCN3645

Deux chapelles ont été construites pour pour y installer les tombeaux de Louis II de Bourbon et son épouse Anne d’Auvergne, dans la Chapelle Vieille, et le tombeau de Charles 1er et de son épouse Agnès de Bourgogne, dans la Chapelle Neuve.

DSCN3649

DSCN3656

Chapelle Vieille.

Dans le milieu de la nef a été placé le tombeau des deux saints moines Mayeul et Odilon.
Les sondages et les fouilles archéologiques de novembre 2001 et janvier 2002 ont mis au jour leurs sépultures oubliées depuis les violentes déprédations de la Révolution.

DSCN3643

DSCN3644

Armoire de relique en pierre du 15è s. fermée par quatre volets en bois ornés de peintures  consacrées à Saint-Mayeul et Saint Odilon.

DSCN3668

Des fresques redécouvertes sous un enduit de chaux, datant du duc Louis II de Bourbon, duc de Bourbonnais et d’Auvergne, comte de Forez…, sont en cours de mise à jour. Elles sont très proches dans leur style de celles de la chapelle souterraine de l’église de Saint-Bonnet le château, en Forez.

../..

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :