Châteldon, dans le Puy de Dôme

DSCN3516

Un petit détour en Auvergne, mais proche de Vichy, par ce village riche de maisons et d’édifices anciens heureusement conservés. Mais son histoire liée à la seconde guerre mondiale a terni son image.

Au delà de cette sombre période, d’un regard neuf, j’ai été fort séduit par ce lieu, traversé un peu trop rapidement. Mais il n’est pas si loin du Bourbonnais. Une prochaine étape, peut-être ?

Châteldon : (d’après Wikipédia)
Le village de Châteldon est situé au nord-est du département du Puy-de-Dôme, à l’écart de la route principale de Vichy à Thiers.

DSCN3517

Un petit résumé de son histoire :
Le village tire son nom du latin médiéval Castrum Odonis qui deviendra plus tard Chatel-Odon  : littéralement, le château d’Odon . Avant la Révolution, Châteldon était membre de la châtellenie de Billy dans le Bourbonnais. En août 1200, Archambaud de Saint-Gérand fit entrer Châteldon dans les fiefs qu’il tenait en hommage lige du sire de Bourbon.
Au XIVè s., le bourg était plus peuplé qu’aujourd’hui et connaissait une grande activité économique : couteliers, papetiers et tanneurs faisaient sa richesse.
On attribue à Gilles II Aycelin de Montaigut la construction de l’enceinte de Châteldon devant la menace anglaise après la bataille de Crécy.
En 1348, la ville fut frappée par la peste noire. Gilles II ordonna une procession expiatoire .
En 1650, le premier médecin du roi, Guy-Crescent Fagon, vante les vertus de l’eau de Châteldon à Louis XIV.
La viticulture y était importante et Châteldon produisit jusqu’au début du XXè s. du vin.
Au début du XIXè s., un établissement thermal est construit, la saison allant du 15 mai au 15 septembre. Il reçoit environ 150 baigneurs par an.
Lors du coup d’État du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon Bonaparte, les républicains envahissent la mairie de Thiers ; des Châteldonnais qui participent à cette action seront déportés en Algérie au camp de Douera où certains décéderont.
Le bourg demeure pittoresque, attirant les curistes de Vichy, très à la mode sous le Second Empire. Il possède encore de nombreuses maisons médiévales qui seront détruites entre 1880 et 1910.

DSCN4886

Pendant la Seconde Guerre mondiale Pierre Laval, chef du gouvernement de Vichy, natif de Châteldon, habita de 1940 à 1944 au château qu’il avait acheté en 1931. Il pouvait ainsi se rendre facilement à Vichy situé à une vingtaine de kilomètres. Tous les matins, il quittait Châteldon vers 9 heures dans un convoi de trois voitures (pour éviter un attentat, il montait indifféremment dans l’une des trois). Cependant, dans la nuit du 16 au 17 septembre 1943 de la dynamite fut dissimulée sous un tas de sable sur la route de Châteldon, mais la tentative d’attentat fut découverte.
Durant cette période, des familles juives habitèrent Châteldon sans être inquiétées.
Le 20 avril 1944, Geissler, chef de la Gestapo de Vichy, arrête des résistants à Ris, Lachaux et à Châteldon. A Châteldon sont arrêtés Clément Dassaud, Louis Duclos, Victor Parraud.
Le 8 août 1944, Pierre Laval, avec sa fille Josée, quitte Châteldon pour Paris d’où, dans la nuit du 17 août, il sera amené de force en Allemagne avec sa femme.

DSCN4882

Ce que l’on peut admirer en traversant ce village :
Église Saint-Sulpice, du XVè s. La voûte de la chapelle latérale droite sera décorée en 1953 d’une Annonciation par l’artiste vichyssoise Josette Leca Bournet depuis blanchie.
Château de Châteldon, date du XIIè s. Il appartient à la fondation Josée-et-René-de-Chambrun et ne se visite pas.
Beffroi, des XIVè et XVIè siècles.
Quelques maisons anciennes :
Maisons de Vignerons des XVIIè, XVIIIè et XIXè s.
Maison Sergentale.
Immeuble (ou maison) : vantaux de la porte du XVIIIè s.
Maison à pans de bois à étage en encorbellement du XVè s.
Maison du XVIè s. et Croix du village de Gironde du XVIIè s.

DSCN4884

Le beffroi.

DSCN4889

DSCN4881

Vieilles maisons et le beffroi. La maison à droite, actuelle épicerie, était l’hôtel, café-épicerie du père de P. Laval.

L’eau minérale de Châteldon :
Châteldon est connu pour sa célèbre eau minérale, “La Sergentale”, naturellement gazéifiée. Elle fut la première eau minérale exploitée en France et la tradition veut qu’elle fut transportée par bonbonnes à la cour de Louis XIV à Versailles. Cette eau est renommée pour ses propriétés diurétiques et digestives, riche en potassium, sodium et fluor, C’est une eau bicarbonatée.
En France, on trouve l’eau de Châteldon dans les grands hôtels et restaurants, chez certains cavistes et dans des épiceries fines. Il est dit qu’en 1650, le premier médecin du roi, Guy-Crescent Fagon, vante les vertus de Châteldon auprès de Louis XIV. La phrase est restée dans les mémoires : « Les eaux de Châteldon guériront votre Majesté quelquefois, la soulageront souvent et la consoleront toujours. »
En 1931, Pierre Laval, alors propriétaire du château, acheta les eaux à la famille Debrest en 1933. Il s’employa à développer l’activité des sources au faible débit. Par à son entregent, Pierre Laval réussira à la placer dans des lieux prestigieux. Grâce à Jacques Bardoux, grand-père de Valéry Giscard d’Estaing et administrateur de la Compagnie générale de navigation, Laval place “la Sergentale”, sur les transatlantiques français. On en boit aussi dans les trains, par un accord passé avec la Compagnie internationale des wagons-lits.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

../..

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :