Le viaduc des Fades

Les Fades. La Sioule.DSCN3506

Le viaduc des Fades est un viaduc ferroviaire français lancé au-dessus de la Sioule, entre les communes de Sauret-Besserve, au nord, et des Ancizes-Comps, au sud, dans le département du Puy-de-Dôme (région Auvergne-Rhône-Alpes).

Il a été conçu pour permettre le franchissement de la profonde vallée de la Sioule à la ligne de chemin de fer de Saint-Éloy à Pauniat, concédée en 1893 à la Compagnie du Paris-Orléans (PO).
Le vertige des chiffres est à la mesure de celui des calculs savants de l’ingénieur Virard, le père de cette construction monumentale. Pour les hommes de ces temps intrépides, il fallait relever le défi imposé par les gorges de la Sioule, en l’occurrence une enjambée d’un demi-kilomètre à plus de 130 mètres de hauteur !
La « Société Française de Constructions Mécaniques » de Denain s’en chargea. Le chantier commence en octobre 1901. Plusieurs centaines d’ouvriers seront nécessaires pour acheminer les matériaux et pour construire le géant, pierre à pierre, longe de métal après longe de métal, par tous les temps et dans l’inquiétude de la confrontation des calculs à la réalité du terrain.
– Le 18 mai 1909, les deux parties du tablier s’unissent. C’est le baiser du soulagement, car la nature ne s’est pas laissée faire : le sol a fait des siennes (1) et le retard fut de quatre ans !
– Du 14 au 16 septembre, le viaduc flambant neuf passe avec succès les épreuves de résistance.
– Le 10 octobre, c’est l’heure du rassemblement et de la liesse populaire pour honorer ces huit années de peine. Le monumental ouvrage est inauguré en grande pompe par M. René Viviani (1863-1925), ministre du Travail, en présence d’une foule enthousiaste.
– Le 20 du même mois, le premier train régulier de la nouvelle ligne se joue du précipice ; un pas de géant vient d’être accompli au-dessus de la fougueuse Sioule désormais vaincue !

(1) Il avait été prévu à l’origine un tablier unique, mais la survenue d’un glissement de terrain lors de la construction de la culée de rive gauche (côté nord) nécessita le remplacement des deux arches en maçonnerie de ladite culée par une travée métallique secondaire plus légère.

Les Fades. La Sioule.DSCN3503

Les Fades. La Sioule.DSCN3495

Les piles
Ce qui fait du viaduc des Fades un ouvrage d’art exceptionnel, ce sont ses deux piles géantes en moellons de granite. Bâties à chaux et à sable, elles sont l’œuvre de la prestigieuse corporation des maçons de la Creuse. Leur construction nécessita plus de deux années de dur labeur.
Leurs dimensions décroissent progressivement de la base au sommet, suivant des parements à surface parabolique. Elles offrent la particularité d’être évidées, ce qui a permis leur édification sans le concours d’échafaudages, les ouvriers ayant pu être acheminés à pied d’œuvre par l’intérieur, grâce à un monte-charge.

Le tablier
L’autre aspect remarquable du viaduc réside dans son tablier métallique qui, lui aussi, frappe l’imagination par le gigantisme de ses proportions. Véritable dentelle d’acier, il est considéré par l’homme de l’Art comme « un des plus beaux spécimens de poutre droite en treillis multiple ». Tandis que d’autres viaducs jouent sur l’élégance des courbes, celui des Fades voit ainsi triompher la rigueur de la poutre droite…
Le montage du tablier s’est effectué au moyen de deux « cages » volantes, une au départ de chaque rive. Épousant extérieurement le profil de l’ouvrage terminé, ces « cages » renfermaient tous les outils nécessaires au bardage, à la pose et au rivetage des différentes pièces de l’ossature du tablier. Les travées latérales de 116 mètres ont été montées, pour la première moitié sur échafaudage et pour le restant en porte-à-faux. La travée centrale de 144 mètres a été entièrement mise en place en encorbellement, les deux moitiés du tablier progressant au-dessus du vide à partir de chaque pile. La jonction finale (ou clavage) s’est opérée le 18 mai 1909. Le 11 septembre, le viaduc était totalement achevé.

Les Fades. La Sioule.DSCN3505

Les Fades. La Sioule.DSCN3511

Ensuite, en quelques dates :

– 14 septembre 1909 – 16 septembre 1909
Épreuves de résistance au moyen de deux locomotives à vapeur à la tête d’un train de 29 wagons chargés de ballast, pour un poids total de 1075 tonnes.
– 10 octobre 1909
Inauguration du viaduc sous la présidence de M. René Viviani, ministre du Travail.
– 20 octobre 1909
Mise en service de la ligne entière de Saint-Éloy-les-Mines à Pauniat, sur l’itinéraire Clermont-Ferrand / Montluçon par le viaduc des Fades.
– 28 décembre 1984
Inscription du viaduc des Fades sur l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.
– 7 mai 1999
Inauguration de la mise en lumière de l’ouvrage d’art.
– 9 décembre 2007 :
Suspension du trafic ferroviaire sur la ligne des Fades « pour raison de sécurité ».

Résumé pioché dans : http://viaduc.fades.free.fr/sioule&patrimoine/presentation.htm

En amont une retenue d’eau créée par le barrage des Fades-Besserve où deux autres autres rivières, affluents de la Sioule, se déversent, le Coli et le Chalamont. Cette étendue est propice aux sports nautiques…

Les Fades. La Sioule.DSCN3509

Le barrage vu du viaduc

Les Fades. La Sioule.DSCN3500

../..

3 réflexions sur “Le viaduc des Fades

  1. Je ne pense pas qu’on le puisse s’y baigner mais le site est très beau aux confins du Bourbonnais, de l’Auvergne et du Limousin. J’y allais, enfant, en voyage scolaire au viaduc des Fades. C’est un bel endroit.

    J'aime

  2. En fait ce viaduc souffre beaucoup d’un manque d’entretien depuis de longues années. Il semblerait que sa restauration trop coûteuse ne soit pas dans les préoccupations prioritaires de nos élus… Hélas !

    J'aime

  3. splendide ce viaduc, moi qui aime les ponts, tu m’en mets plein les yeux… il ne lui manque qu’un petit coup de peinture sur les parties métalliques ! peut-on se baigner dans cette belle retenue, si oui, tu pourras t’en donner à coeur joie dès les beaux jours….. s’ils arrivent ???

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :