Marguerite-Marie Alacoque

Dans les déambulations par les vieilles rues de Paray-le-Monial, la Chapelle de la Visitation est un lieu incontournable. C’est une église petite et simple toute empreinte de la dévotion de la sainte pour le Cœur-Sacré de Jésus.

DSCN4783

DSCN4784

Marguerite (-Marie) Alacoque, est née le 22 juillet 1647 à Verosvres et morte le 17 octobre 1690 à Paray-le-Monial. C’est une mystique de l’Ordre de la Visitation, inspiratrice du culte du Sacré-Cœur et reconnue sainte par l’Église catholique.
Elle a été béatifiée en 1864, puis canonisée en 1920.

Après une enfance et une adolescence très pieuse, malade, elle fait le vœu à la Vierge Marie de se consacrer à la vie religieuse. Sa guérison est immédiate. En reconnaissance, elle ajoute Marie à son prénom.
Puis elle visite plusieurs couvents, et en entrant dans celui de la Visitation de Paray-le-Monial, elle affirme qu’une voix intérieure lui dit « C’est ici que je te veux ».
Le 25 mai 1671, à l’âge de 24 ans, elle entre au monastère et, en novembre 1672, elle prononce ses vœux perpétuels.

Avec l’aide du père Claude la Colombière, son « vrai et parfait ami », Marguerite-Marie fera connaître le message que Jésus lui aurait adressé. C’est le début du culte du Sacré-Cœur. Marguerite-Marie établit la pratique de l’Heure Sainte, qui pour elle consiste à prier, étendue par terre, le visage contre le sol depuis onze heures du soir jusqu’à minuit le premier jeudi de chaque mois, afin de partager la tristesse mortelle qu’avait supportée le Christ, quand il fut abandonné à son agonie par ses Apôtres, puis à recevoir le lendemain la Communion.

DSCN4787

La chapelle de la Visitation est la chapelle du monastère de la Visitation, qui a été construite vers 1633 et restaurée à la fin du XIXè siècle.
La majorité des apparitions du Christ à sainte Marguerite-Marie a eu lieu dans cette chapelle entre 1673 et 1675.
La fresque réalisée de 1966 à 1973 représente la deuxième apparition de Jésus au cours de laquelle Jésus montre ses plaies de la Passion. Différents saints sont représentés, tous ayant été des apôtres du Cœur de Jésus. On y reconnait : l’apôtre Saint-Jean, saint François d’Assise, le bienheureux Charles de Foucauld, saint Claude la Colombière, saint Jean-Eudes, la Vierge Marie, Saint-Paul, saint François de Sales, le Père Mateo, sainte Jeanne de Chantal et sainte Marguerite-Marie.

DSCN4785

DSCN4786

DSCN4789

Une chapelle à la droite du chœur, abrite les reliques de la sainte , qui fut canonisée en 1920 par le Pape Benoît XV, et où Jean-Paul II est venu prier.

Quelques vitraux modernes.

DSCN4792

L’ancre de la foi, de l’espérance.

DSCN4796

La palme sacrée symbole de la victoire et glorification des martyrs.

DSCN4795

La Couronne d’épines.

Un détail qui m’a étonné, le petit escalier de pierre menant à la tribune m’a semblé si fragile !

../..

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :