Châtelus, Droiturier

Deux villages de l’Allier, à l’est du département en limite de celui de la Loire. Un arrêt pour commencer à  Châtelus , traversé par le Barbenan, et visiter le petit « Musée de l’école », installé dans l’ancienne école du village. Une pièce, salle de classe, envahie d’objets, de mobiliers, de cartes et de livres de toutes les périodes de l’enseignement depuis Jules Ferry. Des porte-plumes et des encriers remplis d’encre violette encastrés dans le plateau des pupitres en bois. Des bancs, un tableau noir et de la craie. Des cartables, en toile, en cuir et en bois. Des instruments de géométrie, des bocaux où baignent batraciens et reptiles… Tout un monde sur plus d’un siècle où chacun peut y retrouver sa période. Accueilli par une femme très aimable (ce n’est pas la maîtresse!) qui m’a autorisé à sonner la cloche (pas un élève n’est venu malgré cela !?) mais qui hélas ! ne m’a pas autorisé à prendre de photos, sinon j’étais menacé d’aller au piquet avec un bonnet d’âne. Je préférais recevoir un bon point …

Dans ce village, un édifice est remarquable : La Maison des Dîmes, avec sa tour du 12è siècle, témoin du corps de garde de l’ancien château, détruit lors des guerres de religion, au XVIè siècle. Son nom vient du fait que le prêtre, Claude Desbatisse de la Bercœuille, qui y logeait, dès 1750, percevait l’impôt, la dîme, pour son propre compte au profit du clergé.

DSCN6177

 

DSCN6178

…/…

Après ce bref passage à Châtelus, direction  Droiturier  et visite de l’église. 

L’église prieurale Saint-Nicolas, dédiée à la Sainte-Croix, fut fondée en 1095 par les moines bénédictins de Mozac qui en ont fait un prieuré comprenant l’église actuelle, un bâtiment conventuel (mairie actuelle) et un cloître aujourd’hui disparu. Elle fait partie d’un des six sites clunisiens de l’Allier.
La nef de trois travées est couverte en ogives et flanquée de bas-côtés voûtés en demi-berceau avec doubleaux en plein cintre. Le transept saillant s’achève aux extrémités par des chapelles en absidioles. L’ancien clocher aujourd’hui détruit s’élevait à la croisée des transepts ; il a été remplacé par un clocher-porche au XIXè siècle. Celui-ci s’appuie sur la façade de l’ancienne église, remontée au XVè siècle. 

DSCN6203

La chapelle de la Sainte-Vierge, du transept sud, présente un décor important de peintures  en trompe-l’oeil  datant du milieu du XVIIIè siècle, qui représentent les invocations des litanies de la Sainte Vierge et, sur l’autel, une statue en carton mâché de la Vierge à l’enfant de la même époque. Les litanies de la Rose mystique, de la Tour de David et de la Tour d’ivoire sont reprises sur le devant de l’autel. Figure également sur le côté une statue en bois doré de sainte Catherine d’Alexandrie du XVIIIè siècle. 

DSCN6188

DSCN6189

DSCN6187

DSCN6190

DSCN6192

DSCN6194

DSCN6183

DSCN6199

DSCN6180

De chaque coté de la porte d’entrée, les colonnes « engagées » d’époque romane portent deux chapiteaux historiés faisant référence à l’Apocalypse de saint Jean, le singe cordé et l’arbre de vie.

DSCN6196

../..

Une réflexion sur “Châtelus, Droiturier

  1. Je méritais le bonnet d’âne à l’école de Chatelus car le cahier, sur lequel j’ai écrit un petit mot à l’encre, a un gros pâté ! la dame qui a fait visiter cette ancienne école a été très aimable et fait vivre ce musée. Bravo !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :