Le petit village de CERVIÈRE(S), près de Noirétable.

DSCN2043

Passage sous l’Auditoire.

Cervière (sans « S », à l’ancienne!)
Petite cité féodale où se dressait un château fortifié, construit en 1180 au sommet d’une butte à 880m d’altitude. Lieu idéal pour guetter le trafic entre les monts du Forrez (Pays de Feurs) et l’Auvergne (Pays des Arvernes).

Cervières panorama

 

DSCN2078

Des maisons, une église, une halle, une prison ont été construites faisant de cette petite bourgade une ville marchande, militaire et juridique.

DSCN2083

 

 

DSCN2044

La porte de la Bise doit son nom au fait qu’elle s’ouvre du côté du vent froid dominant. Elle est de style ogival de l’ancien temps.

La porte des Farges doit son nom aux forges des charrons où l’on fabriquait les outils agricoles. Elle ouvre sur la rue des “bachatz » (abreuvoirs).

DSCN2093

Une troisième porte, dont il ne reste que les ruines, porte de la Barre, doit son nom au trou creusé à la base d’un pilier dans lequel s’engageait la grosse barre qui bloquait la porte fermée la nuit.
Toutes les portes étaient reliées par un chemin de ronde fortifié.

L’église actuelle date des XVè et XVIè siècles. Remaniée en plusieurs époques, en 1287 elle portait déjà le nom d’église de Sainte-Foy.

DSCN2042

DSCN2045

DSCN2046

DSCN2054

DSCN2059

 

DSCN2047

Ci-dessus à droite, Piéta du XVè siècle, et dessous, Piéta du XVIIIè siècle.

DSCN2049

Sainte-Foy d’Agen vivait au 1er siècle, martyrisée pour sa foi à l’âge de 13 ans.

Le clocher de style provençal, rappelle qu’autrefois le Forrez était un pays de langue d’Oc.

L’auditoire, style Renaissance. Autrefois maison du curé, elle devint maison communale et fut utilisée par l’Auditoire de Justice et les services municipaux.

DSCN2089

 

DSCN2085

Passage de l’Auditoire

DSCN2088

Le château fort qui dominait la ville a été construit par Guy II de Forez. Mais il n’en reste plus rien, en 1637, Richelieu, qui s’opposait aux seigneurs pour renforcer le pouvoir royal, fit détruire ce château, comme beaucoup d’autres. Quelques pans de murs subsistent. Certaines belles pierres ont été réutilisées dans la construction des maisons du village, dont des encadrements de fenêtres.
En 1575, lors des guerres de religion, Anne d’Urfé renforce la garnison pour lutter contre les Protestants d’Auvergne.
En 1628 une épidémie de peste causa d’énormes ravages.
En 1686, Louis XIV échange la châtellenie de Cervière contre un domaine de Saint-Cyr, où il fera construire la célèbre maison d’éducation (Maison Royale de Saint-Louis) pour les jeunes filles nobles selon le souhait de Madame de Maintenon.
En 1817, la foire et le marché disparaissent, après plus de 500 ans de forte activité, entraînant l’appauvrissement de la cité.
En 1946, Cervières et ses abords ont été classés Site protégé par les Affaires Culturelles.
C’est aujourd’hui un village très fleuri et bien mis en valeur grâce à l’Association des Amis de Cervière et les 22 habitants qui le peuplent…

DSCN2092

Au loin, les « Cornes d’Urfé », château féodal sur la commune de Champoly. (Déjà montré dans un précédent article).

DSCN2076

 

DSCN2082

Le « Tilleul Sully », que l’on dit planté à cette époque…

Belle balade !

../..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :