Balades estivales en Bourbonnais…. Et ailleurs ! Troisième étape : Montluçon, Huriel, Hérisson

Première étape d’un périple qui nous mènera jusqu’en Bretagne. Y a pas que le Bourbonnais ! 

fullsizeoutput_1508

Le château de Montluçon

fullsizeoutput_150e

Et quelques maisons de la vieille ville.

fullsizeoutput_150c

L’église Saint-Pierre, du XIIè siècle, est bien discrète, entourée dans ces maisons à pans de bois… Celle-ci est appelée « La maison des Douze Apôtres ».

fullsizeoutput_150d

fullsizeoutput_150b

Huriel.

fullsizeoutput_150f

Le donjon de la Toque. C’est, avec son enceinte, le dernier vestige du château d’Huriel. Tour élevée au XIIè siècle.

fullsizeoutput_1510

L’église Notre-Dame. À l’intérieur, des peintures du XVè siècle.

fullsizeoutput_1511

Hérisson.

fullsizeoutput_1575

Village médiéval traversé par l’Aumance et dominé par les ruines de la forteresse des Ducs de Bourbon, Xè-XVè siècles.

fullsizeoutput_1512

fullsizeoutput_1513

fullsizeoutput_1577

Hérisson vu du château.

fullsizeoutput_1576

Près du village, l’église Saint-Pierre de Châteloy. Peintures murales des XIVè, XVè et XVIè siècles, magnifiquement restaurées grâce au Festival de musique en Bourbonnais qui s’y déroule chaque été.

fullsizeoutput_1515

 

fullsizeoutput_1514

 

fullsizeoutput_1516

Refermons cette magnifique porte et partons pour notre prochaine destination : Bourges…

Pour plus d’images, je vous propose ce lien vers un album plus complet sur Facebook :

 Montluçon, Huriel, Hérisson

…/…

Balades estivales en Bourbonnais…. Et ailleurs ! Deuxième étape : La nature bourbonnaise et le chic vichyssois !

De retour des tumultes de la capitale, une balade en solitaire dans le silence était vitale !

fullsizeoutput_1039

Il y a encore un peu d’eau dans la Besbre…

fullsizeoutput_14f4

fullsizeoutput_14f5

fullsizeoutput_1060

Un concours d’élégance dans le Parc des Sources de Vichy, devant le Casino. De jolies carrosseries et un beau défilé de mode !

fullsizeoutput_14f8

fullsizeoutput_14f9

fullsizeoutput_14ff

fullsizeoutput_1504

… Et un petit tour du côté de la source des Célestins.

fullsizeoutput_1507

 

…/…

Balades estivales en Bourbonnais…. Et ailleurs ! Première étape : revoir Paris

Trois mois de balades dans cet été chaud et quasiment sans pluie. À vélo autour du village (comme je l’ai déjà décrit dans un précédent article), en train pour retrouver Paris en liesse, et en voiture pour un périple menant jusqu’en Bretagne, passant par Montluçon, Huriel, Hérisson, puis Bourges, Amboise et Chenonceaux, Le Mans avant de rejoindre la région de Rennes. Retour par Angers pour retrouver le Bourbonnais. Avant cela, un joli concours d’élégance à Vichy… Puis fin août, une escapade dans le Livradois à La Chaise-Dieu, pendant le festival de musique, pour assister à deux magnifiques concerts en l’abbatiale Saint-Robert, et, enfin, quelques lieux visités dans la région du Forez. Un été riche de découvertes !

La France entière est belle, il faut en profiter.

Mi-juillet, je retrouve Paris.

fullsizeoutput_e83

La Sainte-Chapelle et l’archange Saint-Michel sous un ciel menaçant…

fullsizeoutput_ed9

Cela n’empêche pas les parisiens de profiter d’un moment de calme (relatif) au bord de la Seine !

fullsizeoutput_ed4

fullsizeoutput_eea

Le lendemain, 14 juillet, le ciel était limpide et la Seine sans remous. Vision rare !

fullsizeoutput_ef3

Visite d’une belle expo au musée d’Orsay. De sa terrasse nous aurons un point de vue idéal pour voir passer les avions inaugurant le défilé militaire.

fullsizeoutput_14f1

Balade le long de la Seine par une chaleur torride.

fullsizeoutput_f2c

Avant les feux d’artifice, concert qui attire une foule impressionnante !

fullsizeoutput_f4f

Le lendemain, visite au Louvre, juste pour le plaisir de retrouver Delacroix avant de déambuler un moment dans cet espace merveilleux où sont exposées ces sculptures que j’aime tant !

fullsizeoutput_f86

Un arbre étonnant dans la cour de l’Hôtel de la Monnaie…

fullsizeoutput_f99

Puis, vint la liesse des passionnés de foot ! Je ne suis pas amateur de ce sport, mais voir la capitale envahie de personnes joyeuses est communicatif. Il y eut malheureusement des dégradations en fin de journée, comme bien souvent, hélas!

Il est temps de retrouver la région Bourbonnaise, plus calme, plus verdoyante mais tout aussi chaude et sèche !

…/…

Arronnes, l’église Saint-Léger

fullsizeoutput_cdd

Samedi 7 juillet, une visite de cette église romane, commentée par M. Joseph Caccado, grand spécialiste d’art religieux, était organisée et m’a permis d’entrer pour la première fois à l’intérieur. Nous avons pu aussi visiter la Maison Granet, au cœur du village, dans laquelle sont exposés quelques vestiges de modillons, chapiteaux et statues retrouvés sur le site. Beaucoup de symboles ont ainsi été expliqués pendant cette exploration de l’art roman. Je vais essayer d’en résumer quelques uns…

fullsizeoutput_cdf

fullsizeoutput_d03

 

Selon le principe de construction d’une église romane, la façade possède trois portes. Bien souvent, seule la porte centrale est réalisée et les deux autres matérialisées par des niches aveugles. À gauche la porte Saint-Gabriel, archange de l’Annonciation. Au centre l’entrée dédiée à Saint-Jean-Baptiste et à droite à Saint-Michel.

fullsizeoutput_cf3

L’église a subi plusieurs modifications au cours des siècles mais ces travaux n’ont pas trop altéré son aspect.

Porte Gabriel, statue de Saint-Léger. L’arcade de la porte Saint-Jean-Baptiste, supportée par deux colonnes dont les chapiteaux sont malheureusement très dégradés, comporte un premier cintre en forme de tore, qui symbolise le passage de la terre à la spiritualité. Au sol, à l’origine, il y avait une pierre qui matérialisait l’entrée dans le monde de l’esprit, nous libérant des forces terrestres. Du profane au sacré.

Les trois niches supérieures se rapportent à la Sainte-Trinité.

fullsizeoutput_d04

L’animal se mord la queue, symbole de force.

Trois modillons sculptés : Deux têtes représentant la réflexion intérieure (yeux fermés) et la recherche, le savoir (yeux ouverts). Le troisième, et ceux sur le cliché dessous, formés de rouleaux qui symbolisent les cinq livres de la Torah.

fullsizeoutput_d16

fullsizeoutput_d05

L’intérieur de l’église a été réduit à sa plus simple expression ! Au fil des siècles, les chapiteaux et, peut-être, peintures murales ont disparu. On retrouve les statues de Saint-Pierre et Saint-Léger, celles-ci en bois peint.

 

fullsizeoutput_d0e

Ces colonnes me semblent avoir été posées lors d’une (re)construction postérieure à l’édification de l’église…

fullsizeoutput_d06

Devant l’autel, la « pierre des morts », est située à l’emplacement même d’une source, car toutes les églises romanes sont bâties sur des cours d’eau souterrains. Poser le cercueil sur cette dalle permettait au prêtre de faciliter l’élévation de l’âme du défunt, le soustrayant aux forces telluriques.

À l’extérieur, nous passons par ce qui était le jardin du curé, joliment réaménagé et fleuri. Sur un support pivotant, ce très gros chapiteau dont les quatre faces sont sculptées de symboles différents. Je ne saurai en expliquer les thèmes, mais il faut noter qu’aucun motif ne représentent les personnages de la Bible, ni de l’Ancien ni du Nouveau Testament ! C’est une caractéristique primordiale de l’époque romane. La recherche spirituelle, en cheminant dans une église, est illustrée de motifs floraux, animaliers et humains, parfois étonnamment monstrueux, érotiques ou vulgaires ! (Je n’ignore pas les églises peintes dont les fresques, au contraire, sont peuplées de personnages chrétiens). Ce ne sera qu’après différents conciles, et l’arrivée du style dit Gothique, que les illustrations sculptées se rapportant aux personnages des Écritures apparaîtront. Et surtout par les vitraux.

De ce jardin, nous entrons dans la « Maison Gamet », où sont exposés quelques pierres sculptées et une Vierge Noire.

 

fullsizeoutput_d27

 

fullsizeoutput_d2a

 

fullsizeoutput_d28

 

Un sage, barbu, yeux et bouche fermés, paix intérieure…

Une pierre étrangement sculptée, sur trois faces et percée en son centre ! Notre guide n’a pas su nous donner l’explication ?..

fullsizeoutput_d23

Ce motif, que l’on prendrait par erreur pour des feuilles d’acanthes, représentent en réalité la chélidoine, plante dont le latex avait la vertu médicinale d’ouvrir les paupières collées, donc d’ouvrir les yeux. Elle symbolise l’ouverture au monde de l’esprit…

fullsizeoutput_d2e

Vierge Noire : Toujours présentée de cette façon, très droite avec le fils de Dieu sur ces genoux, levant les trois doigts de la Sainte-Trinité, et dont le visage a les traits d’un adulte.

fullsizeoutput_d38

fullsizeoutput_d26

fullsizeoutput_d17

Avant de quitter Arronnes, une autre maison remarquable, à côté de l’église, sous la garde du soldat de « La Grande guerre ».

fullsizeoutput_cf7

fullsizeoutput_cd6

 

Fin de la visite…

../..

À bicyclette…

Flâner par les petites routes de la Montagne Bourbonnaise, sur un vélo électrique prêté par la mairie du village et grâce à « Vichy communauté ». Une aide précieuse pour parcourir sans trop de peine de plus longues distances que les balades pédestres pratiquées jusqu’ici, dans cette région où l’horizontalité est quasi absente ! Le temps était au beau fixe ces derniers jours, il m’est venu cette envie d’essayer ce moyen qui n’empêche absolument pas de faire des photos. Celles que je présentent ici sont prises sur deux parcours : Toujours partant de Laprugne, le premier passe par La Chabanne, la Besbre par le petit pont de l’Ombra, puis Retords et retour au village. Seule le montée sur le hameau Ramillard est difficile malgré l’aide électrique. Il faut bien souffrir un peu ! Le second passe par Moulin Priest, le Col du Beaulouis, Lavoine, Pion jusqu’au Bois de Vialle, aller et retour. 

fullsizeoutput_c7b

La Chabanne, au loin.

fullsizeoutput_c7c

fullsizeoutput_c7d

fullsizeoutput_c85

On dirait que madame semble incommodée par la vue que lui impose monsieur !

fullsizeoutput_c86

Un lieu de pèlerinage en bordure d’un champs proche de La Chabanne.

Sur le pont de l’Ombra, la Besbre. Cette rivière et ce pont ombragés, un moment très apprécié après ce début de périple en plein soleil.

fullsizeoutput_c8e

 

fullsizeoutput_c8f

 

fullsizeoutput_c90

Étrange vision que cette libellule posée sur une branche qui m’a fait penser à un bras monstrueux et sa main !

fullsizeoutput_c92

Il va falloir remonter !

fullsizeoutput_c94

Le Rocher Saint-Vincent, vu du Col du Beaulouis.

fullsizeoutput_c9a

À Lavoine, commune située sur les pentes du Puy de Montoncel couvert par Les Bois Noirs, existent un Musée du bois, une horloge à billes à eau et une scierie à eau. La jeune fille qui vous reçoit fait le tour du musée expliquant le travail ancestral bois, les différents arbres de la région, l’histoire du village Pion et vous propose une démonstration de l’horloge à eau (il n’en existe que trois dans le monde). Elle vient d’être restaurée par des élèves d’une école d’ingénieurs et nécessite encore quelques réglages… Puis nous descendons au bout du village pour voir la reconstitution d’une scie à eau, avec démonstration. Une visite simple et claire en pleine nature.

fullsizeoutput_ca1

 

fullsizeoutput_c9b

 

fullsizeoutput_c9e

Au retour, une couleuvre à collier gisait sur la route. Une belle bête d’au moins un mètre !

fullsizeoutput_c8d

Ici se termine ma première expérience de vélo électrique…

Merci à Vichy Communauté

Et à  la Mairie de Laprugne

../..

Un chevreuil pas farouche !

fullsizeoutput_a58

Samedi 16 juin, lieu-dit « Les Demandiers », Laprugne.

Pendant près d’un quart d’heure le bel animal s’est laissé admirer ! Aperçu à environ 100m sur un chemin forestier, lentement, dans l’ombre, je me suis rapproché, le zoom à fond, tout étonné de voir que ma silhouette ne l’effarouchait pas. Puis, toujours sans s’inquiéter, il a traversé le chemin et s’est enfoncé tranquillement dans les taillis. Je me suis plus rapidement dirigé vers lui. Là, il a dû m’entendre, j’ai senti que les taillis frissonnaient et me suis dit qu’il allait s’enfoncer plus profondément dans les bois. Je baissais la garde, pensant que la séance photo était terminée… C’est à ce moment qu’il a bondi devant moi dans un élan vigoureux et d’une grande élégance. Je venais certainement de louper le cliché le plus beau de la série! Tant pis… Ces instants ont été sublimes.

fullsizeoutput_a63

 

 

fullsizeoutput_a69

 

 

 

fullsizeoutput_a73

fullsizeoutput_a76

 

 

fullsizeoutput_a81

 

fullsizeoutput_a82

../..

Des orchidées en Bourbonnais

Ce printemps a réveillé des multitudes d’orchidées. Mes balades en Montagne Bourbonnaise ont aussi pour but la découverte de la flore régionale et pour ce qui est de ces plantes, protégées, je suis à l’affût comme un chasseur, mais sans fusil! Mon plaisir est de débusquer ces fleurs toutes plus magnifiques les unes que les autres. Et en ce moment, ce plaisir est comblé. Je suis comme un enfant devant une pâtisserie derrière une vitrine.

Je déguste des yeux, mon troisième électronique s’affole! Je vous propose un inventaire de mes récoltes récentes…

fullsizeoutput_7b3

 

fullsizeoutput_7a4

 

fullsizeoutput_79d

 

fullsizeoutput_75b

 

Pensez à cliquer sur les petites photos pour les agrandir…

fullsizeoutput_79b

 

 

 

 

 

DSCN7842

 

DSCN7843

 

 

Une balade en bonne compagnie…

fullsizeoutput_78f

 

../..

%d blogueurs aiment cette page :